Recherches philologiques autour de la computer music

Le 25 et 26 septembre je participerai au colloque

JOHN CHOWNING ET JEAN-CLAUDE RISSET : PIONNIERS DE LA COMPUTER MUSIC

Je présenterai les principaux résultats des enquêtes que j’ai effectuées dans les dernières années. Voici un résumé de ma présentation.20080214_punch-cards

La recherche, l’identification et la préservation des sources, qui sont des étapes essentielles pour l’étude d’une œuvre de computer music, soulèvent de nombreuses questions, ouvrant un champ de réflexion que je me propose d’aborder à travers cette communication. Je mettrai l’accent sur la multiplicité des approches dites « génétiques » à divers titres comme la reconstruction de l’atelier technologique/intellectuel in progress du compositeur, l’étude de cet atelier a posteriori, la resynthèse dédiée à une opération de conservation de l’œuvre ou encore l’« analyse par synthèse » comme vérification de l’analyse et enfin la révision de l’œuvre, voire sa réécriture qui peut donner lieu à une version complètement nouvelle. Les savoirs et les opérations (certaines étant purement techniques) alors convoqués – philologie numérique, ethnographie, histoire des technologies… –, se sont déjà révélés efficaces dans la génétique musicale plus traditionnelle. Mais d’autres, comme par exemple la formalisation d’une tradition orale, le recensement des modes de collaboration, la systématisation d’un mode de recherche collectif et interdisciplinaire, n’ont encore guère été explorés pour l’étude d’un répertoire si récent. Je présenterai ainsi les résultats partiels de mes récents travaux de recherche à propos de l’aspect collaboratif inhérent à la création d’œuvres musicales impliquant l’utilisation d’ordinateurs. Si j’ai recouru aux approches traditionnelles (analyse des sources bibliographiques et recherche d’archives), j’ai aussi inclus des méthodes d’enquête propres aux sciences humaines et sociales (études de terrain, conduites d’entretiens, étude des cas). Dans ce cadre, je me suis particulièrement intéressée à l’émergence du métier de RIM – Réalisateur en Informatique Musicale (ou assistant musical, ou tuteur, ou computer music designer) – et à sa concrétisation socioprofessionnelle, cherchant à documenter l’histoire, l’évolution et les savoir-faire de cette nouvelle profession. Pour illustrer mes proposes, je prendrai comme exemple quelques cas spécifiques et significatifs de collaboration entre RIM et compositeurs dans le domaine de la computer music.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s